Communiqués et prises de positions 

05/12/2016

Plan « Climat Air » de Vitré communauté : pas sans les habitants !

Notre association alerte depuis dix ans les acteurs locaux pour la prise en compte des enjeux climatiques et nous lisons aujourd’hui les premières orientations de Vitré Communauté.

Nous ne cachons pas notre déception au moins sur un point flagrant : Vitré Communauté a sans doute effectué un réel travail avec les mairies ou certains acteurs : industriels, agriculteurs, mais comme souvent, les élus mettent de côté les associations environnementales pour la mise en oeuvre, et plus encore ils oublient les habitants ! Comment croire que le défi du dérèglement climat peut être relevé sans la société civile !

Concernant l'air, nous demandons en vain depuis des mois que les élus s'attaquent à ce problème. En effet, Vitré est la seule agglomération d'Ille et Vilaine à ne pas disposer de station de mesure de qualité de l'air. Pour le climat, comme pour l'air, c'est la mobilisation des habitants qui conduira à la réussite (ou l'échec). Aujourd'hui, nous ne prenons malheureusement pas le chemin de la mobilisation collective.

Espérons que cela change, vite.

22/11/2016

Deux accidents en quelques jours

Deux accidents en quelques jours, blessant deux piétons à Vitré, et provoquant le décès de l’un d’eux, doivent nous alerter, alerter les élus municipaux et obliger à prendre des mesures sans tarder.

Sans doute la saison, pluie et moindre visibilité augmentent les dangers, mais il n’y pas de fatalité à ce que les piétons soient à ce point exposés aux dangers de la circulation automobile en ville.

Nous soutenons l'extension des zones 30 (à 30km/h, il faut 13 mètres pour une voiture pour s’arrêter contre 26 m à 50 km/h), avec un contrôle accru par les forces de l'ordre et pourquoi pas la matérialisation par des ralentisseurs.

Nous demandons une tolérance zéro pour les véhicules stationnés sur les trottoirs qui obligent les piétons, poussettes, fauteuils roulants, à se déplacer sur la voie publique. Il y a trop de tolérance actuellement pour certains riverains qui privatisent le trottoir pour y garer leur voiture.

01/10/2016

"La voiture a de beaux jours à Vitré" selon le maire

Monsieur le Maire,

Votre phrase nous paraît pour le moins maladroite puisque la réflexion actuelle qui est menée par la municipalité avec des associations, commerçants, citoyens, tend justement vers moins de présence de voitures en ville et cela, au bénéfice des moyens de circulation alternatifs plus adaptés comme le vélo ou le vélo à assistance électrique, le bus gratuit, et bien sûr les déplacements à pieds.

En effet, c’est cela la modernité dans les centre villes aujourd’hui car, comme le déclare votre ami Jean Jouzel, l’urgence est la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre et aussi contre les pollutions par les émissions de particules fines, responsables de graves maladies pulmonaires.

Il serait donc préférable, Monsieur le maire, de ne pas encourager les Vitréens, nouveaux habitants ou anciens, à utiliser leur voiture pour leurs courts déplacements en ville et également de ne pas tolérer les stationnements des véhicules qui gênent les autres utilisateurs de l’espace public, sur les trottoirs, les passages piétons, les bandes cyclables.

Nous proposons de convenir ensemble du principe que la voiture est seulement tolérée en ville.

09/07/2016

Baignade interdite au plan d'eau de Haute Vilaine

Les cyanos, le retour !

Alors qu'on nous invite à profiter de la nouvelle base de loisirs de Haute-Vilaine, voici que, dès le tout début des vacances scolaires, les cyanobactéries viennent gâcher la baignade et les autres activités nautiques, nous empêchant de profiter pleinement de ce plan d'eau.

Comme une maladie honteuse, la pollution des eaux est éludée et on met en avant la température, comme s'il n'avait jamais fait chaud l'été. Depuis les études réalisées par le Syndicat de Vilaine Amont (Cf Ouest France du 9 juin 2016), chacun est en droit de savoir que c'est l'excès de phosphore, d'origine rurale qui est en cause. Nous payons au prix fort l'arasement des haies, le recalibrage des cours d'eau et les pratiques agricoles intensives.

Mais force est de constater, que nous n'apprenons pas vite des erreurs du passé. Aussi, nous appelons de nos voeux une évolution des pratiques agricoles, plus respectueuse de l'eau ou des sols, afin de retrouver une eau de qualité.

Association Vitré-Tuvalu

adhérente à « Eau et rivières de Bretagne »

04/04/2016

Revision du SCOT du Pays de Vitré

SCOT toujours, tu nous intéresses

Le SCOT (Schéma de Cohérence Territorial) doit être révisé, c'était l'objet de la réunion publique du 31 mars à St Jean Sur Vilaine. Faute de réelle volonté des élus locaux pour prendre des initiatives, le document ne fera donc souvent que répéter les textes réglementaires existants. Pour quelle plus-value ? On se limite à des formules vagues comme « tendre vers », pour ne pas s'engager, pour ne pas effrayer les maires des communes.

C’est dommage . Selon nous, il y aurait pourtant nécessité de s'atteler réellement à la préservation du foncier agricole, de la biodiversité et des espaces naturels, à privilégier les déplacements doux, à diversifier les activités agricoles et encourager le bio.

Nous constatons que sur le Pays de Vitré, l'innovation environnementale ne vient pas du territoire, on attend qu'elle soit imposée parla loi.  Et ensuite chacun pourra dénoncer ces "contraintes environnementales".

décembre 2015

100% renouvelable ?

--> Lire l'article de Ouest-France

Le SMICTOM vient de recevoir le label « écoréseau de chaleur » pour le réseau de vapeur crée à partir de l’incinérateur de la route des eaux vers les entreprises voisines, la piscine …

Pour Vitré Tuvalu, c’est une bonne alternative pour ces entreprises puisqu’elle permet de ne pas brûler des énergies fossiles. A ce titre, elle va effectivement dans le sens de la COP 21.

Cependant le slogan « 100% renouvelable » nous parait dans ce cas usurpé. En effet :

- La matière première utilisée sont les déchets non recyclés (bacs gris), or la priorité fixée par les textes européens et les lois Grenelle est de diminuer, voire justement de ne plus générer ces déchets non recyclables,

- Ensuite, n’oublions pas que les résidus toxiques de l’incinération de ces déchets, mâchefers, cendres, résidus d’épuration des fumées, sont ensuite orientés vers l’enfouissement dans des décharges spécialisées.

26/10/2015

Il y a un an était tué Rémi Fraisse

Rémi Fraisse, défenseur de la nature et de l'environnement est mort dans la nuit du 25 au 26 octobre 2014. Il se battait contre le projet inutile et nuisible du barrage de Sivens.

Nous tenons à honorer sa mémoire. Il a été victime d'une faute grave des pouvoirs publics. La violence de l'Etat s'est là bas exercée contre la nature et contre les militants.

De fait, il a fallu la mort de Rémi Fraisse pour que les médias parlent enfin de ce barrage. De fait il a fallu cette violence pour que le projet soit interrompu et rediscuté. Mais rien n'est encore fait et la vigilance et l'action restent indispensables.

Nous affirmons qu'en démocratie la voix des citoyens doit être entendue et prise en compte. La violence est un effet de la rupture du débat démocratique.

Nous voulons rappeler combien l'action des citoyens et de la société civile est essentielle pour avancer vers un monde plus respectueux de l'environnement et des droits humains fondamentaux.

Encore des cyanobactéries dans nos étangs

02/09/2015

Peu d’information à ce sujet dans la presse locale cet été, mais comme les étés précédents, les cyanobactéries colorent d'un vert fluo les eaux des étangs du Pays de Vitré : Cantache, Haute Vilaine, Châtillon en Vendelais, etc. Avec pour conséquence d'interdire la baignade (Le Pertre, Haute Vilaine). La cause principale de cette pollution est l'excès de phosphore d'origine agricole.

Chaque été Vitré-Tuvalu fait ce triste constat, mais rien ne semble changer. Nous refusons de nous résigner à voir nos rivières et nos étangs ainsi souillés et appelons de nos vœux le retour à une agriculture respectueuse de l'environnement.


A LIRE :

- L'information sur le site internet de la mairie de la Chapelle Erbrée

- Notre dossier Cyanobactéries

Avis de Vitré-Tuvalu sur le SDAGE Loire-Bretagne

17/06/2015

Pour reconquérir la qualité des eaux, un plan a été mis en place. C'est le Schéma Directeur d'Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE), du bassin Loire-Bretagne. Après avoir pris connaissance des éléments, l'association Vitré-Tuvalu vient de déposer à la consultation publique.

Nous nous félicitons :
- de voir les captages du Pont Billon et de la Valière être désignés "captages prioritaires". Nous aimerions aussi y voir figurer le captage de St-Didier.
- de voir rappeler la priorité de préserver les zones humides
- de voir arriver la nouvelle obligation de préserver les têtes de bassin versant
Par souci de cohérence, nous faisons la proposition d'aligner la réglementation des stations nautiques à celle des sites de baignade.

télécharger la déposition de Vitré-Tuvalu (juin 2015)

Avis de Vitré-Tuvalu sur le SRCE Bretagne

06/05/2015

Pour préserver la biodiversité des eaux, un schéma a été co-élaboré entre l'Etat et le Conseil régional. C'est le Schéma Régional de Cohérence Ecologique de Bretagne (SRCE) Après avoir pris connaissance des éléments, l'association Vitré-Tuvalu vient de déposer à la consultation publique.

Nous nous félicitons de ce document et demandons :
- l'ajout d'un coeur de biodiversité : l'étang de la Valière
- l'ajout d'un corridor régional écologique : entre la Forêt du Pertre et le Pays de Fougères
Par ailleurs, nous nous interrogeons sur les moyens de l'Etat et de la Région pour faire vivre ce Schéma SRCE.

télécharger la déposition de Vitré-Tuvalu (mai 2015)

La nuit, il fait noir et c’est bien comme ça

16/11/2014

Vitré-Tuvalu applaudit à cette décision de couper l’éclairage public la nuit dans les quartiers de Vitré. Cela est le cas depuis longtemps dans les communes autour de Vitré et leurs habitants semblent s’y être adaptés.

L'extinction de l'éclairage public montre, encore une fois, que l'écologie est source d'économies, mais ce n’est pas le seul intérêt :

la réduction de l'éclairage public à Vitré permet également d'agir contre le gaspillage énergétique. De plus, les bénéficiaires en sont la faune - et pas seulement au Jardin du Parc - (chauve souris, oiseaux, …) et nous tous car cela permet de respecter un rythme biologique naturel.

Et quel plaisir de pouvoir s'offrir le spectacle de la voie lactée !

THT : le maire de Vitré demande le versement d'indemnités à RTE

11/10/2014

Les Vitréens sont privés d'une ressource en eau potable de qualité parce que RTE et les services de l'Etat n'ont pas respecté les règles, celles-là même qu'ils imposent aux citoyens, aux agriculteurs, aux collectivités, et sont passés en force l'an dernier pour la construction irresponsable de ce pylône 547 à cheval sur le drain vieux de plus d'un siècle.

Vitré-Tuvalu déplore les conséquences de ce coup de force de l'an dernier mais n'est pas surpris des méthodes employées par RTE qui a eu recours à ce même mode d’intervention brutale sur tous les sites où les riverains ont tenté de résister à la construction de cette nouvelle ligne THT.

Rappelons aussi que les Vitréens ne sont pas les seuls impactés par cette THT, les riverains immédiats de la ligne doivent maintenant être attentifs à leur environnement et à leur santé, qui risquent d'être détériorés par les champs électromagnétiques émis.

Interdiction de baignade à l'étang de Haute Vilaine : les usagers méritent une meilleure information

15/09/2014

Dans la plus grande discrétion, des arrêtés ont été pris, entre la mi et la fin juillet pour interdire la baignade à la plage de Haute Vilaine. Ce problème a été identique aux étangs d'Apigné de Rennes, ce qui a fait la une des médias. Alors pourquoi autant de discrétion sur l'étang de Haute-Vilaine ?

Nous tenons en premier lieu à féliciter la mairie de St-M'Hervé pour sa transparence, car il n'y a que sur son site internet que l'on trouve de l'information. Sinon il faut aller à la plage, avec le risque de devoir faire demi-tour s'il y a une pollution (il y a toujours des risques de diarrhées à ce jour).

Vitré-Tuvalu fait le constat que l'Etat est défaillant dans l'information aux baigneurs (surtout à l'heure d'internet). Alors que des millions d'euros vont être engagés par Vitré Communauté pour rénover la base nautique, il est triste de voir que tout le monde détourne la tête face à cette énième pollution de l'étang.

Une étude est en cours pour comprendre ce qui se passe, mais tout nous porte à croire qu’un renforcement de la réglementation ne sera pas inutile pour faire disparaître les cyanobactéries.

L’heure est aux résultats.

A LIRE :

- le site du gouvernement "eaux de baignade" nous dit que tout va bien en Haute Vilaine

- l'agence régionale de la santé ne donnent plus d'information sur les cyanobactéries depuis 2 ans.

- l'information sur le site internet de la mairie de St-M'Hervé

BONUS : Impossible de savoir si la baignade est possible à l'étang du Pertre ou à Chatillon en Vendelais.

Reconquérir la qualité des eaux : un défi qui reste à relever

(02/06/2014)

L’outil réglementaire qui vise la reconquête de la qualité de l’eau sur le bassin de la Vilaine est en révision et fait l’objet d’une enquête publique, du 10 juin au 19 juillet : Site du SAGE Vilaine

L’association Vitré-Tuvalu interpelle les nouveaux élus, notamment ceux qui siègent au Syndicat de Vilaine Amont ou de la Seiche, car il ne nous reste qu’une poignée d’années pour atteindre les objectifs fixés par la Directive européenne sur l’eau. A ce jour, le compte n’y est pas. Aucun étang, ni aucun cours d’eau ne devrait atteindre les objectifs fixés (carte ci-dessous). Les pénalités financières se rapprochent de plus en plus.

Aussi, nous appelons les nouveaux élus à faire preuve d’imagination, mais aussi de courage, pour renverser la tendance et réussir à enfin reconquérir la qualité des eaux de notre territoire.

L’affichage publicitaire à Vitré

(11/05/2014)

Concernant la publicité en ville, les Vitréens peuvent constater des changements : les grands panneaux de 12m2 situés notamment sur les ronds points et à proximité des intersections disparaissent. Ceci est dû au nouveau règlement local de publicité voté par le précédent conseil municipal, c’est une bonne chose.

Mais dans le même temps naissent ailleurs de nouveaux panneaux publicitaires aux dimensions plus petites, avec un seul mât (rue d’Ornée, avenue d’Helmstedt…) ou des panneaux lumineux (avenue de Terrebonne…). Des emplacements nouveaux sont recherchés par les afficheurs, souvent dans les jardins des pavillons.

Nous rêvions d’une ville débarrassée de ce qui est selon nous une pollution visuelle, ce ne sera pas encore le cas. Pour l’obtenir, une prise de conscience collective est nécessaire : Que les riverains, propriétaires privés des terrains situés le long des boulevards vitrées, résistent à l’attrait d’un revenu facile et considèrent qu’il est de leur responsabilité de ne pas polluer leur propre environnement et celui de leur concitoyen.

Pour une réforme de la Politique agricole commune (PAC)

(12/03/2013)

Chaque européen contribue par l'impôt à une solidarité financière avec les agriculteurs, afin d'assurer la sécruité alimentaire en Europe. Et force est de reconnaître que la Politique agricole commune (PAC) est une action phare de l'Union européenne, qui a eu des effets bénéfiques... mais a aussi des limites et des effets induits. Le Pays de Vitré, comme ailleurs, a vu la réduction drastique du nombre de fermes, une accentuation de l'exode rural et une pollution des eaux (cyanobactéries dans les étangs), ainsi que des crises de confiance entre producteurs et consommateurs.

Le Parlement européen se prononce ce 12 mars sur le budget et les modalités de réforme de la PAC. En l'état, les propositions de la Commission agriculture sont inacceptables. Commes les autres organisations citoyennes (cf lien ci-dessous), nous aimerions que cette réforme de la PAC soit au service de l'emploi, de l'équilibre des productions et des territoires ruraux, de la préservation des ressources naturelles. 

* >> Position inter-associative sur la PAC

Nous craignons que le projet  actuellement au vote n'aille pas dans ce sens et contribue malheureusement à écarter encore plus les citoyens du monde agricole. 

* >> Article du Monde sur la bataille au Parlement européen

Viande nourrie aux OGM : Dominique Langlois s'embrouille dans ses explications

(28/02/2013)

Interviewé par Rue 89,  Dominique Langlois (en tant que représentant de INTERBEV - interprofession bétail et viande), répond sans hésiter que le bétail français destiné à l'alimentation n'est pas nourri aux céréales OGM 

* >> Interview de Dominique Langlois par Rue 89 (réalisé au Salon de l'agriculture 2013)

C'est faux et ça n'est plus un secret depuis longtemps : la France importe quasiment la moitié des protéines végétales consommées par ses animaux , et le soja représente l'essentiel de ces importations.

Il est à noter que depuis Juillet 2012, un étiquetage "nourri aux OGM" existe en France pour informer le consommateur sur les produits animaux (viande) ou issus d'animaux (produits laitiers, oeufs, etc.) ayant reçu une alimentation exempte d'OGM (exemple local : les poulets de Janzé). Lorsque rien n'est indiqué sur l'emballage, il est possible, et probable, que les animaux aient été nourris aux OGM.

Aussi, Vitré Tuvalu s'amuse de ces pitoyables tentatives pour cacher la vérité aux consommateurs. Oui ! Nous mangeons tous de la viande nourrie aux OGM, et nous sommes ravis que les consommateurs en prennent enfin conscience. Ceci leur permettra peut être de faire pression, par leur acte d'achat, sur des produits sans OGM (labels, bio, par exemple), ou à défaut d'exiger un étiquetage digne de ce nom (bétail nourri aux OGM... ou pas.

* >> Article de l'Express sur les importations de soja OGM

Vœux pour la fin du gaspillage foncier naturel et agricole sur la région vitréenne

(19/01/2013)

L’association Vitré Tuvalu fait le vœu d’une meilleure gestion foncière sur les communes, dont Vitré.

Sur différents dossiers (extension du parking de l’hôpital, et création de deux nouveaux quartiers sur les Ormeaux et la Roncinière), nous faisons le constat de la poursuite du gaspillage du foncier, qu’il soit agricole ou naturel.

Alors que l’Etat vient de mettre en place une charte pour la gestion économe du foncier*, que les lois sont de plus en plus contraignantes (à raison) afin que les élus gèrent le foncier de façon économe, nous faisons le constat que les surfaces agricoles reculent sans cesse sur Vitré, et que les zones humides sont aussi touchées.

Depuis longtemps les représentants agricoles ou les associations tirent la sonnette d’alarme. Les élus et aménageurs doivent changer de méthode ! Aussi, nous faisons le vœu qu’à la prochaine révision du Plan Local d’Urbanisme (PLU), les élus montrent beaucoup plus d’ambition sur ces questions, et visent la création de nouveaux logements sans consommer un seul hectare !

Nous gaspillons depuis des décennies notre héritage foncier… et souvent de façon irréversible. Si nous continuons de la sorte, il n’y aura plus d’étrennes pour les générations futures.

* >> Charte régionale sur la gestion foncière (colloque du 7 janvier 2013, où Vitré était représenté)

Arbres remarquables

(10/12/2012)

Vitré Tuvalu vient se félicite de la désignation du label « Arbres remarquables » au Thuya géant du jardin du parc de Vitré. Tout le monde conviendra que le jardin du parc est un joyau du cadre de vie des habitants et que le soin apporté par les agents est apprécié de tous, d’autant plus qu’il se fait sans aucun traitement chimique.

Cette labellisation d’un arbre exotique dans un parc ancien, n’est pas sans nous interpeller sur la place de l’arbre dans nos villes et nos campagnes. A Vitré, comme ailleurs, les grands arbres disparaissent des avenues car les racines cassent le bitume ou que les branches menaces nos têtes. Et les urbains se plaignent de plus en plus des feuilles qui tombent !? Dans nos campagnes, les arbres du bocage sont mourants, et il en tombe chaque année plus qu’il n’en est planté.

Nous voulons rappeler que l’arbre est une richesse, une ressource énergétique, un bien naturel et culturel, auquel nous devrions porter une plus grande attention. Aussi, nous aimerions que les communes (dont Vitré) désignent plus de haies et d’arbres en « éléments remarquables du paysage » (L 123-1-7 du code de l’urbanisme) dans leurs Plans locaux d’urbanisme, afin de mieux les protéger. »

NB : pour en savoir plus sur les "éléments remarquables du paysage" -> Lire ici (document pdf)

Lancement du plan climat

(17/11/2012)

Vitré Communauté vient de lancer vendredi un Plan Climat-Energie, avec une conférence très suivie du climatologue Jean Jouzel. Vitré Tuvalu qui s'intéresse depuis sa création au dérèglement climatique, se félicite de cette démarche et soutient pleinement le Plan Climat Energie.

Le scientifique Jean Jouzel nous rappelle que le dérèglement climatique est enclenché et que l'inaction nous coûtera cher : 1 euro non investi maintenant coûtera 4,5 euros en 2020.

Aussi, Vitré Tuvalu s'engage à participer activement au Plan Climat Energie et à s'investir dans les différents groupes de travail (agriculture, entreprises, bâtiment, grand public) pour y apporter son expertise. Ces ateliers sont ouverts à tous et nous croyons que les habitants de ce territoire peuvent se prendre en main, pour agir concrètement et dans l'intérêt des générations futures, à économiser l'énergie et développer les renouvelables.


Notre page Facebook - Facebook   Twitter

Vitré

Nature

Eau

doc planification

Dossiers