- Le projet de contournement de Vitré

Quand nous nous déplaçons, nous utilisons parfois différents modes. Il nous semble donc important d'avoir une vision d'ensemble et de ne pas se limiter au seul déplacement par la route. Questionner la mobilité à Vitré, et aux alentours, ne peut pas faire l'impasse sur les déplacements en voiture, camion, en moto, scooter, à pied, à vélo (dont le vélo à assistance électrique), en modes alternatifs (trottinette, gyroroue, overboard, etc.), en fauteuil roulant, en transport en commun (bus, TER), etc.

Il est plus que regrettable que Vitré Communauté ne dispose pas d'un schéma d'ensemble, qui fixe des orientations. A nos yeux, avant de décider de faire une rocade, il faudrait un “Plan de déplacement urbain” (PDU), pour avoir une approche globale.

Pour ce qui nous concerne, nous ne pensons pas qu'un projet, vieux de 40 ans, focalisé sur les seuls déplacements motorisés, puisse répondre aux défis d'aujourd'hui et de demain.


Voir notre diaporama présenté lors de la réunion publique du 11 janvier 2019.

--> Diaporama partie 1- Quel est le problème ? Quel coût ? Quels tracés ?

--> Diaporama partie 2 - Les enjeux de mobilité et nos propositions

Le Département est sollicité par les élus de Vitré-Communauté et la Ville de Vitré afin d'étudier et de proposer un contournement routier de la ville.

Différents scénarios ont été élaborés. Une concertation avec les habitants a eu lieu du 21 mai au 21 juin.

--> www.illeetvilaine.fr/fr/contour-vitre

Deux réunions publiques ont eu lieu (23 novembre et le 27 mai 2018).

Objectifs :

La construction du projet routier global doit permettre de répondre aux besoins de déplacements à l’échelle de Vitré, tout en prenant en compte les contraintes humaines, socio-économiques et environnementales, de :

- renforcer la liaison Pays de la Loire/Normandie,

- améliorer les déplacements du sud vers le nord de la commune,

- assurer une desserte adaptée des zones d’activités qui se développent à l’est de l’agglomération.

--> Présentation des études du parti d'aménagement

Projet antérieur

Le Département avait déjà tracé un projet de barreau routier entre le rond-point de Beauvais et la D777, puis la liaison avec la D 178. L'objectif était de dévier le traffic, notamment poids-lourds, venant de Fougères et la Normandie et éviter ainsi la rocade sud et l'avenue de Terrebonne.(cf. objectif 1)


Deux autres points d'engorgement s'y ajoutent :

- la rocade sud, avenue d'Helmstedt, devenue davantage un boulevard urbain qu'une rocade, qui concentre en fin de journée des files de voitures et de camions, entre les nombreux ronds points.

Au Sud et à l'Est, la ville s'est étendue de l'autre côté de la rocade. Les élus ont laissé s'installer des centres commerciaux, des entreprises (bénéficiant ainsi d'un “effet vitrine”), avec des entrées-sorties directes. Du fait de cette erreur, la rocade est devenue un boulevard. Au trafic routier de transit, s'est donc ajouté le trafic de proximité.

- l'entrée de ville au nord-est, la rue d'Ernée et le carrefour du cimetière. Le trafic important à certaines heures du matin et du soir, exaspère les habitants de ce secteur, notamment par les passages des engins agricoles et des cars scolaires.

De fait, cette entrée de ville souffre de l'absence de continuité de la rocade. La rocade de Vitré ne boucle pas du fait de deux barrières : la vallée de la Vilaine (en zone humide et submersible) et la voie ferrée. Pour franchir ces barrières, il faut des ouvrages d'art, qui sont coûteux. Ce qui était compliqué avant, l'est toujours autant aujourd'hui. D'autant que les lois protégeant la zone naturelle qu'est la Vilaine se sont renforcées avec les années.





Les scénarios du Département.

- Tronçon EST




- Tronçon SUD

La route communale VC 12 (entre Lactalis et le Bois des Rochers), à la charge totale de la commune, deviendrait un bout de la nouvelle rocade.


- Tronçon SUD-OUEST

le département est déjà propriétaire des parties en orange



--> Les scénarios étudiés sont visibles sur la page du Département.


--> Lire Ouest-France du 8 mai 2019 "Le contournement par l'est, l'option préférée"




La position de Vitré-Tuvalu et quelques réflexions

A - Nous pensons que ce projet n'est pas compatible avec les engagements de l'Accord de Paris et les recommandations du GIEC (-50% de GES d'ici 2030). C'est une parfaite illustration de notre déni collectif.

B - Nous demandons que soit aussi étudiée une hypothèse de report modal : moins d'autos solo, meilleur report vers les transports en commun, augmentation de la part du vélo et des modes de transports alternatifs, report vers le covoiturage.

C - On ne comprend pas que cette pré-consultation n'amène a aucun moment à une notion de coût. Ceci biaise complètement le résultat de cette pré-consultation.

D - Vitré consomme beaucoup de foncier agricole depuis quelques années. Malgré les belles paroles de préservation du foncier agricole, ce projet en consommera à nouveau.

E - Quelles garanties avons-nous qu'une rocade dans les périmètres de captage d'eau de la Valière ou du Pont Billon ne nous prive pas de nos dernières ressources en eau potable (NB : l'ARS avait accepté le pylône sur le drain de la Forêt du Pertre : on a vu le résultat, ce captage est maintenant fermé).



Pour compléter :

Le "bon sens" automobilistique veut en effet que tout problème récurrent d’embouteillage et de congestion trouve sa solution dans la mise en place d’infrastructures nouvelles. Construire des routes n'améliore pas forcément la circulation. --> C'est le paradoxe de Braess

.


Notre page Facebook - Facebook   Twitter

Vitré

Nature

Eau

doc planification