(Page mise à jour le 27/02/2019)

- Qualité de l'air à Vitré

Cartographie des niveaux de particules fines PM2,5 mesurés en direct avec les capteurs citoyens "Luftdaten" :






Quand on parle de qualité de l'air, chacun a tendance à croire que le problème se pose en Chine ou en Inde, voire dans nos grandes villes (Paris, Rennes), mais en aucun cas à Vitré et dans nos campagnes. C'est une erreur !

Différents polluants

Certains polluants, comme les oxydes d'azote (Nox) se dispersent peu. Si vous vivez près d'une artère routière fréquentée, vous êtes soumis à ce polluant. D'autres polluants sont très mobiles, comme les particules fines. Parfois, lorsque les vents viennent de l'est, on peut même subir la pollution des pays voisins, qui viennent alors se mélanger à nos émissions locales.

Différentes saisons de pollution

L'hiver, il peut apparaître des pics de pollution aux particules fines à cause du transport et du chauffage (surtout par temps sec, sans vent, ce qui est rare dans notre région en hiver). Au printemps, les particules fines connaissent un nouveau pic, avec les épandages agricoles et le labourage des sols. A l'été, on peut connaître des pics d'émission de dioxyde d'azote (à cause du transport) ou d'ozone, polluant qui se forme quand il fait plus chaud.

Les effets sur la santé

"Santé Publique France" donne le chiffre (vertigineux) de 48 000 décès prématurés en France à cause de la pollution de l'air, dont 2 000 en Bretagne. Au delà des quelques jours de pics par an, c'est donc la pollution de l'air au quotidien qu'il faut faire baisser. C'est un enjeu de santé publique qui devrait tous nous mobiliser.

La qualité de l'air à Vitré et sa région

A ce jour, Vitré est la seule agglomération d'Ille-et-Vilaine a ne pas disposer de station de mesure de qualité de l'air. Nous n'avons donc pas d'idée précise de la qualité de l'air. Ce qui est d'autant plus dommage car notre territoire est industriel, agricole, avec des grosses infrastructures routières et un incinérateur. Les rares données qui existent viennent de l'incinérateur (pour la recherche du polluant spécifique dioxine)et de ... Vitré Tuvalu !

Depuis l'été 2016, Vitré-Tuvalu réalise des mesures ponctuelles de particules fines PM 2.5. Ces mesures donnent un petit aperçu, toutefois très partiel, du niveau de pollution sur notre territoire.


Nos demandes

Après ces quelques mesures, Vitré-Tuvalu interpelle les citoyens et les décideurs locaux pour faire bouger les lignes. Aussi, notre association demande :

* Connaître : La mise en place d'une station de mesure pérenne de la qualité de l'air par Air Breizh. Qui mesure le dioxyde d'azote, les particules fines et si possible l'ammoniac et les pesticides

* Informer : Que chaque mairie informe sur les enjeux sanitaires de la qualité de l'air et informe systématiquement les habitants lors d'épisodes de pollution

* Agir : Que les mairies réduisent la place de la voiture, développent les zones de rencontre et zones 30km/h, favorisent systématiquement les déplacements piétons-vélos dans leurs aménagements. Sanctionner les brûlages, surtout lors des épisodes de pollution




Mesures citoyennes effectuées à Vitré du 23 et 28 février 2018, comparées avec les mesures d'Air Breizh à Rennes.

On peut constater que Vitré est aussi soumis à des valeurs importantes de particules fines, au dessus des recommandations de l'Organisation Mondiale de la Santé.







Micro-capteur fixe de particules fines




Vitré-Tuvalu utilise un micro-capteur inventé par un FABLAB à Stuttgart. Ce dernier mesure, en continu, un des polluants de l'air : les particules fines (de taille 10 et 2,5 microns, soit PM10 et PM2,5), c'est à dire des poussières. Ce polluant est émis (surtout en hiver) par le chauffage, le brûlage, le labour des sols, etc. Etant très léger, il se disperse beaucoup et touche donc autant les territoires ruraux, comme les villes.

Voici comment acheter et fabriquer son capteur : --> Lire


Statistiques des mesures à Vitré

:

Depuis le 25 octobre 2018, chaque jour notre capteur produit plus de 500 données de particules fines. La moyenne journalière de PM10 et de PM2,5 depuis sa mise en fonctionnement est à consulter --> ICI




Réglementation et recommandations de l'OMS

La réglementation française ne prend pas en compte les PM 2,5 dans l'indice de qualité de l'air (pour l'Ille et Vilaine ou n'importe où ailleurs) ou dans les alertes à la pollution. Vitré-Tuvalu demande à nos parlementaires d'intégrer ce polluant dans la réglementation. Car l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) fixe la recommandation sanitaire de ne pas dépasser 25 *g/m3 de PM2.5 plus de 3 jours par an.

A Vitré, nous dépassons ce seuil, ce qui dégrade notre santé à tous.

--> Source

Pour compléter l'information :

-> Le site de prev'air, l'air en France aujourd'hui et demain

-> Quels sont les principaux polluants de l’air ?

-> Pollution atmosphérique et santé




Notre page Facebook - Facebook   Twitter

Vitré

Nature

Eau

doc planification