Les nichoirs

Pourquoi poser des nichoirs ?

La raréfaction des sites de nidification naturels en raison de la disparition des prairies naturelles, de l'arrachage des arbres creux, haies et des bosquets, de l'abandon des vieux vergers, de la coupe des vieux arbres non rentables, de la démolition ou de la rénovation des vieux bâtiments, constitue un obstacle important à la reproduction des oiseaux nicheurs. Ainsi, de nombreuses espèces parviennent difficilement à trouver un endroit où faire leur nid.

Un moyen simple et efficace de favoriser la nidification des oiseaux est la pose de nichoirs adaptés se substituant aux sites naturels détruits. Poser des nichoirs est un acte de protection de la nature qui n'a rien de dérisoire : une espèce peut être maintenue grâce à cette seule action. La méthode offre l'avantage d'être à la portée de tous (en ce qui concerne les espèces qui vivent à proximité de l'homme tout au moins), mais aussi de procurer des cavités bien adaptées aux besoins des oiseaux à accueillir, de mettre les nichées à l'abri de la prédation et du dérangement et de permettre le contrôle de la reproduction.

Tous les jardiniers, maraîchers, arboriculteurs trouveront une raison non négligeable de protéger les oiseaux : tous les oiseaux des jardins et, a fortiori, ceux susceptibles d'habiter un nichoir, sont insectivores durant la période de reproduction ou nourrissent leurs petits avec des insectes, larves, chenilles, œufs, etc. Un couple de mésange charbonnière peut ainsi apporter jusqu'à 6 000 chenilles et insectes divers à ses petits durant la période de nidification. Aide non négligeable même si cela passe souvent inaperçu !

--> Une excellente fiche technique trouvée sur le site "jardiner naturellement"

--> Ou sur ce site



Voici des nichoirs construits par Vitré-Tuvalu, présents sur le stand de l'association :

Nichoir à chrysopes et osmies

Ces insectes sont dits "auxiliaires" du jardinier, car l'osmie, une abeille solitaire (qui ne pique pas) pollinise et la larve du chrysope consomme avidement les pucerons.  

Le nichoir est constitué de tubes de roseaux pour les chrysopes et de trous pour les osmies (diamètre de 8 mm).

Nichoir à osmies

L'osmie est une abeille solitaire (qui ne pique pas), "auxiliaires" du jardinier, car elle pollinise fleurs et arbustes.

Elle pond ses larves dans des trous de 8mm et profonds de 5 à 10 cm.  

Nichoir à mésanges

Les mésanges sont,à l'origine, des oiseaux forestiers. C'est pourquoi ils recherchent à faire neur nid dans des cavités.

La taille du trou est très importante (30mm maxi) car s'il est trop grand, d'autres oiseaux y viendront à leur place

Nichoir à rouges-gorges

Contrairement aux mésanges, le rouge-gorge recherche des nichoirs ouverts.

Nichoir à grimpereaux

L'originalité des grimpereaux (des jardins) est de pouvoir monter... et descendre, le long des écorces des arbres.

Il affectionne tout particulièrement les conifères et l'entrée du nid se fait sur le côté.

Nichoir à chauves-souris

La chauve-souris est un mammifère (le seul capable de voler), qui trouve refuge dans certaines toitures, sous des ponts ou dans les arbres creux. Elle est utile, notamment à l'agriculture, car elle consomme beaucoup d'insectes.

Le nichoir est ouvert par le bas, l'écartement optimal est entre 2 et 5 centimètres. La planche est rayée pour permettre à la chauve-souris de remonter avec ses griffes pour aller sur suspendre en haut du nichoir.

Pour les chauves-souris les plus communes chez nous, les pipistrelles, l'écartement est encore plus serré entre 1 et 2 cm.

Intégrer un nichoir dans la toiture de sa maison

Si votre habitation a une avancée de toiture, il vous est possible d'intégrer un nid dans l'espace vide du bas de la charpente.

Il vous faut alors enlever les ardoises du triangle sur le pignon (privilégier une orientation EST). De construire un nid et de l'imbriquer dans le trou.

Replacer le nid, faites un trou dans l'ardoise avant de tout refermer. En faisant un trou de 28 mm vous aurez des mésanges bleues, avec un trou de 30 mm , ou plus vous aurez des mésanges charbonnières, des moineaux... 


Notre page Facebook - Facebook   Twitter

Vitré

Nature

Eau

doc planification

Dossiers