Réduire l'éclairage public

On a oublié d'éteindre la lumière dehors

Dans le journal municipal de Vitré de novembre 2012, ce texte entamait la réflexion et proposait d'éteindre la lumière dehors.

-> Lire "Vitré Journal" de novembre 2012

Plusieurs réunions de travail avec les services municipaux ont permis de faire le point, de continuer l'amélioration technique des éclairages et aujourd'hui de proposer l'extinction entre 0h et 5h dans certains quartiers.

-> Lire "Vitré Journal" de novembre 2014

Diminuer par 3 la progression de la demande en électricité d’ici à 2020 c’est l’objectif fixé par le pacte électrique breton et les engagements de la France. En modérant leurs consommations liées à l’éclairage public les communes sont solidaires de ce processus.

A ces enjeux de maitrise de la facture d’électricité de la commune, de réduction de la fragilité électrique de la Bretagne, viennent s’ajouter le défi de la réduction de la pollution lumineuse et de la protection du patrimoine naturel. En effet, l’éclairage artificiel, en modifiant le cycle naturel de la lumière et de l’obscurité, perturbe l’horloge biologique des animaux notamment leur reproduction, leurs comportements migratoires, leurs possibilités de se nourrir et provoque la désorientation et des effets barrière. Moins connus, les effets sur les cycles des végétaux sont réels.

Notre page "éclairage public"

éclairage LED (30w/h)

La réduction de la durée d’éclairage

Le renouvellement du matériel obsolète nécessite des investissements importants et la commune peut commencer par programmer le remplacement des lampadaires énergivores et inefficaces sur le plan de l’éclairement, ceux qui génèrent le plus de pollution nocturne étant interdits par les normes européennes à compter de 2015.

Ensuite d'autres possibilités techniques permettent de réduire le coût, mais cela nécessite aussi un investissement important et donc un renouvellement progressif des moyens : réduction des puissances, détecteurs de mouvements, horloges astronomiques...

   

Evolution du matériel - Documents mairie de Vitré

L’extinction totale de l’éclairage public pendant une partie de la nuit apparaît comme le levier le plus efficace en termes de ratio coût/ économie générée. L’extinction peut être partielle en n’intervenant que sur une ou plusieurs parties de la commune.

le budget consacré à l'éclairage public à Vitré est évalué à 200 000€ par an. l'extinction type 23h/5h économiserait 30% soit 30 000€.

L’éclairage public et la question de l’insécurité

L’éclairage public est souvent considéré comme un élément fort de sécurité. Nombreux sont les projets de réduction qui se heurtent à des résistances fondées sur la crainte de générer plus d’insécurité

Les données de la gendarmerie et des compagnies d’assurances sur les liens entre sécurité et éclairage public sont pourtant très parlantes :

80% des cambriolages ont lieu le jour

55% des cambriolages sont commis entre 14 et 17 heures.

99% des délits et méfaits nocturnes ont lieu dans des rues parfaitement éclairées

En ce qui concerne la sécurité routière, les bénéfices de l’éclairage sont loin d’être évidents. Une étude sur les autoroutes éclairées de Belgique révèle qu’avec l’éclairage artificiel les conducteurs roulent plus vite.

Les illuminations de Noël

Place de la Liberté

Les fêtes de fin d'année sont l'occasion d'une débauche électrique durant près de deux mois. Dans certains quartiers, les habitants des pavillons font un concours de la plus belle (ou plus kitch ?) illumination de façade. Traineaux, biches, père Noël, sapins etc... la note EDF doit augmenter très sensiblement chez certains !

Les villes illuminent leurs rues dans le but de l'animation commerciale de cette période, certaines sont visitées pour cette raison (Laval...). c'est en tout cas un budget de consommation électrique supplémentaire important chaque année, si les LED permettent depuis quelques années des consommations moindres que celles des ampoules à incandesce,(60% de moins) leur achat et leurs renouvellement coûtent plus cher, et la tentation est grande d'augmenter le nombre de guirlandes.

En France, la puissance électrique consommée par les illuminations de Noël en 2011 était d'environ 1300 MW, dont près de 1000 MW pour les illuminations faites par des particuliers, contribuant au pic de consommation électrique observé durant la période des fêtes de Noël (À titre ce comparaison, un réacteur nucléaire tel que ceux de la centrale nucléaire de Gravelines produit 910 MW). Ajoutons qu'à cette période les chauffages électriques fonctionnent aussi à plein rendement et ces illuminations ont bien un gout d'énergie fossile pas très écolo, voire même importée d'Allemagne !

Trop d'éclairage nuit

Allée piétonne, quartier de la Fleuriais


à notre santé...

La nuit est aussi le temps du repos, de la contemplation, du ressourcement. La nuit nous apporte le calme nécessaire après les journées trépidantes de notre vie moderne.Nous avons besoin du confort de la nuit. La gêne occasionnée par un éclairage extérieur trop fort diminue la qualité du sommeil, c’est un problème de santé publique mis en avant par les médecins. L’alternance jour-nuit est en effet indispensable à notre rythme biologique et à notre bien-être. La nuit notre organisme produit une hormone, la mélatonine, dont la sécrétion influe sur les rythmes biologiques et notamment l’alternance veille-sommeil.

à la faune et à la flore

Les espèces attirées et piégées par la lumière Les insectes en sont l’exemple le plus connu et le plus étudié. Nous avons tous remarqué les papillons nocturnes tournant autour des lampadaires ou rentrant le soir dans une pièce éclairée. De nombreux insectes sont littéralement piégés par les lumières artificielles au point de mourir d’épuisement quand ils ne sont pas grillés au contact de la chaleur.Tous les groupes sont concernés : coléoptères, diptères, hyménotères, lépidoptères…

Une grande majorité des mammifères sont nocturnes. certains sont nocturnes stricts et d'autres peuvent être actifs aussi bien le jour que la nuit (ongulés, grands carnivores). La vision nocturne est possible grâce à certaines cellules spéciales de la rétine : les cellules en bâtonnet. Ces cellules sont très sensibles à la lumière mais, en contrepartie, l'acuité visuelle qu'elles procurent est faible. Les animaux nocturnes, sont facilement éblouis par la lumière artificielle, l'animal est aveuglé. Un temps d'adaptation plus ou moins long lui est nécessaire pendant lequel il se trouve désorienté. Ce phénomène est à l'origine de nombreuses collisions routières nocturnes.

D’autres espèces, même si elles sont diurnes, ont besoin d’une nuit non perturbée dans certaines étapes de leur vie : c’est le cas de nombreux oiseaux migrateurs qui volent de nuit sur de grandes distances en s’orientant grâce aux champs magnétiques et aux étoiles. Il est maintenant bien établi que la lumière artificielle, et notamment le halo lumineux au-dessus des agglomérations, attire et désoriente les oiseaux migrateurs. Dans des cas extrêmes, des collisions massives avec des bâtiments éclairés ont ainsi été observées.

La sensibilité des plantes à l'éclairage artificiel est bien connue et utilisée par les horticulteurs qui gèrent ainsi les périodes auxquelles ils souhaitent faire fleurir certaines espèces. En ville il n'est pas rare de remarquer que des branches d'arbres exposées aux lampadaires gardent leurs feuilles plus longtemps. La lumière a effectivement une grande importance dans de nombreux mécanismes physiologiques : elle intervient dans la germination des graines, dans la croissance, dans le changement de couleur et la chute des feuilles ou dans la dormance hivernale. Il est incontestable que l'éclairage artificiel induit des dérèglements biologiques chez les plantes.

à la découverte du ciel nocturne

Prenons le temps de redécouvrir notre vision nocturne. Après quelques minutes, l’oeil s’habitue à la pénombre et nous découvrons la beauté du paysage au clair de lune. Or en milieu urbain mais aussi dans les campagnes la pollution lumineuse ne permet plus de comtempler la voute celeste. Où peut on encore admirer la voie lactée en France ? Comment contempler la galaxie d'Andromède, la nébuleuse d'Orion ? L'astronomie en tant que loisir scientifique n'est plus accessible aux enfants et aux adolescents sans le concours d'un adulte pour les conduire en un lieu d'observation à l'abri des pollutions lumineuses.

Carte de la pollution lumineuse à Vitré :

cliquer sur la carte pour l'agrandir

couleurs :

Blanc : 0-50 étoiles visibles (hors planètes) selon les conditions. Pollution lumineuse très puissante et omniprésente. Typique des très grands centres urbains et grande métropole régionale et nationale

Magenta : 50-100 étoiles visibles, les principales constellations commencent à être reconnaissables.

Rouge : 100 -200 étoiles : les constellations et quelques étoiles supplémentaires apparaissent. Au télescope, certains Messiers se laissent apercevoir

Orange : 200-250 étoiles visibles, dans de bonnes conditions, la pollution est omniprésente, mais quelques coins de ciel plus noir apparaissent ; typiquement moyenne banlieue.

Jaune : 250-500 étoiles : Pollution lumineuse encore forte. Voie Lactée peut apparaître dans de très bonnes conditions. Certains Messiers parmi les plus brillants peuvent être perçus à l’oeil nu

Vert : 500-1000 étoiles : grande banlieue tranquille, faubourg des métropoles, Voie Lactée souvent perceptible, mais très sensible encore aux conditions atmosphériques ; typiquement les halos de pollution lumineuse n’occupent qu’une partie du Ciel et montent à 40 -50° de hauteur

Cyan (bleu clair) : 1000-1800 étoiles : La Voie Lactée est visible la plupart du temps (en fonction des conditions climatiques) mais sans éclat, elle se distingue sans plus

Bleu : 1800-3000 : Bon ciel, la Voie Lactée se détache assez nettement, on commence à avoir la sensations d’un bon ciel, néanmoins, des sources éparses de pollution lumineuse sabotent encore le ciel ici et là en seconde réflexion, le ciel à la verticale de l’observateur est généralement bon à très bon

Bleu nuit : 3000-5000 : Bon ciel : Voie Lactée présente et assez puissante, les halos lumineux sont très lointains et dispersés, ils n’affectent pas notoirement la qualité du ciel

Noir : + 5000 étoiles visibles, plus de problème de pollution lumineuse décelable à la verticale sur la qualité du ciel. La pollution lumineuse ne se propage pas au dessus de 8° sur l’horizon

source : --> lien


Notre page Facebook - Facebook   Twitter

Vitré

Nature

Eau

doc planification

Dossiers